Hôpital Saint Quentin

Type d'Etablissement : Hôpital
Département : Somme (80)
Adresse postale : Rue au Lin
Code postal : 80000
Ville : Amiens
Ancien diocèse : Saint Martin au Bourg
Doyenné : Saint Martin au Bourg
Ancienne paroisse : Saint Martin au Bourg
Date de première mention : 01.01.1475
Certitude des dates de 1ère mention : Année confirmée, Jour et mois approximatifs
Date de dernière mention : 01.01.1795
Certitude des dates de dernière mention : Année confirmé, Jour et mois approximatifs
Population de l'établissement : Malades atteints d'hydropisie.
Première reconnaissance autorité laïque : Roi Philippe V en février 1317
Etat du bâti : Bâtiment en ruines
Bibliographie : Dinet-Lecomte Marie-Claude et Montaubin Pascal Les hôpitaux de Picardie du Moyen Âge à la Révolution, Amiens, Encrage, 2014.
Commentaires : L'hôpital de la chapelle Saint-Quentin tire son origine du pèlerinage à une source miraculeuse située au centre de l'ancienne cité, au nord de l'église Saint-Martin-au-Bourg et de l'Hôtel des Cloquiers (siège des réunions échevinales de 1316 à 1595), à l'emplace_ ment de la prison où avait été enfermé saint Quentin. Les malades atteints d'hydropisie (ou maladie Saint-Quentin) venaient y boire l'eau d'une fontaine abritée dès 1316 par une voûte. Par voie testamentaire, Liénard le Sec, ancien maire de la ville mort en 1314, fonda une chapelle, qui fut confirmée et amortie par le roi Philippe V en février 1317 et fut construite à l'emplacement de deux maisons d'une superficie de 36 sur 22 pieds. Le 10 juillet 1334, ses exécuteurs testamentaires firent une transaction avec l'évêque au sujet du droit de présentation à la chapelle de Saint-Quentin.

Un important pèlerinage s'y développa au XV siècle. En 1436, la confrérie de la chapelle acquit une maison contiguë pour accueillir les malades; l'échevinage nomma Jeanne Agaches pour la garder. L'hôpital disposait de deux lits en 1550. L'échevinage en avait l'administration.
Hôpital situé dans la rue Saint-Martin aux Waides